International

Le CNRS est un acteur majeur de la science internationale. Partout dans le monde, les équipes du CNRS collaborent avec les meilleurs laboratoires et chaque année, des chercheurs étrangers de haut niveau le rejoignent. Les sites de Lyon / Saint-Etienne et Clermont-Ferrand proposent des dispositifs, un environnement et une richesse scientifique particulièrement propices à la recherche.

Des dispositifs CNRS fortement déployés en Rhône Auvergne

Niveau d’excellence, capacité à s’engager sur le long terme, densité de ses réseaux internationaux, capacité de pilotage de grands projets et équipements : le CNRS est considéré comme un partenaire de choix à l’international et il est doté de dispositifs favorisant les collaborations étrangères.

60% des publications scientifiques du CNRS en Rhône Auvergne

sont co-signées avec au moins un auteur travaillant dans un autre pays.

En 2018, le CNRS Rhône Auvergne comptait 38 International Emerging Actions (IEA, ex PICS et PRC) avec 21 pays, 19 International Research Projects (IRP, ex LIA) répartis dans 11 pays et 4 International Research Laboratorie (IRL) : un au Québec en nanotechnologies, un en Chine dans le domaine de la chimie, un au Japon en ingénierie des matériaux et un avec le Royaume-Uni en biologie végétale. Ces dispositifs permettent de formaliser et soutenir des actions émergentes, des projets ou des collaborations pérennes. Ils s’ajoutent aux 120 unités de recherche et de service de ce territoire, elles-mêmes ouvertes sur le monde, avec en moyenne 30% de recrutement de chercheurs étrangers au CNRS.

38 International Emerging Actions (IEA)

(ex. PICS et PRC)

2 International Research Network (IRN)

(ex. GDRI)

19 International Research Project (IRP)

(ex. LIA)

4 International research laboratory (IRL)
Présence internationale délégation Rhône Auvergne © Hélène Curvat

Une dynamique de sites tournée vers l’international

I-Site et université unique à Clermont-Ferrand, Idex et projet d’université cible à Lyon Saint-Etienne : les deux bassins scientifiques présents sur la circonscription Rhône Auvergne du CNRS développent des stratégies de sites à vocation internationale qui entrent en synergie avec les dispositifs CNRS.

Appel à proposition Fellowship, dispositif d’accueil Ulys ou encore chercheurs invités du Collegium : à Lyon / Saint-Etienne, l’Université de Lyon, dont le CNRS est membre, et l’IDEX renforcent l’attractivité du site. Des alliances internationales particulières ont de plus été tissées avec le Brésil, le Canada, la Chine, le Japon et plusieurs pays d’Europe. En 2018, on compte 1415 chercheurs étrangers sur ce territoire dont 484 primo-arrivants, notamment dans des laboratoires sous co-tutelle CNRS.
A Clermont-Ferrand, au-delà du dispositif d’accueil Euraxess, l’I-Site CAP 20-25 a également fait le choix d’une politique d’attractivité volontariste, avec des appels à projets dédiés pour l’accueil de scientifiques de renommée internationale ou encore un soutien renforcé pour l’organisation de conférences de rayonnement mondial.